Meurtre à la presse


 

    Un soir Édith entendit des bruits en dessous de chez elle, elle se dit que c'était la propriétaire et ce bruit dura. Elle descendit et vit des voleurs. Un voleur pris par surprise tira sur la dame .

 

     Le lendemain matin,lorsque la propriétaire ouvrit la porte de son magasin, elle vit Édith allongée par terre. Elle appela tout de suite la police. Celle-ci vit deux ak 47 dans le coin. Elle se renseigna : le seul homme du coin à avoir une ak 47 était Max Boubil.

     La police se rendit directement chez lui, lorsque qu'il rentrèrent par perquisition chez lui, Max était déjà en train de s'enfuir. La police monta dans leur voiture et la course poursuite commença ! Ca allait très vite et Max se planta et la vieille dame fut......... non Max Boubil n'était pas le seul à avoir un ak 47 il était vide car quelques jours avant il avait volé un paquet de chips et s'était fait attraper. La police se rendit directement chez Tanguy Tropicale qui avoua avoir tué Edith car il voulait récupérer son appartement vu qu'il travaillait à la presse. Tanguy fut prisonnier a la perpétuité.

 

 

 

Récit macabre écrit par

Romain et Martin.

Écrire commentaire

Commentaires : 0